Eh oui le week end est bel est bien fini et il faut se remettre au travail avec la tête pleine de souvenirs sympas de cet échange avec les clubs d'Arras, Saint-Quentin, Rouen ainsi que les clubs de Tours et Bourges.
L'échange et le partage dans les arts martiaux prouve une fois de plus qu'ils sont un formidable moyen de progression tant sur le plus physique que mental.


Merci à Michel Ribal et Jean François Deback pour leur gentillesse et leur pédagogie qui ont permis de faire partager à nos fiers kendokas les souffrances d'une posture plus statique mais néanmoins martiale qui caractérise le Iaïdo.


Merci à vous kendokas "Adakiens" d'avoir eu l'esprit d'ouverture  qui a permis cette dynamique de groupe, cela fait  tomber des préjugés que l'on peut avoir pour une discipline ou une autre et finalement se rendre compte que la finalité reste la même.


Après un échauffement complet riche en gainage (aie aie aie, eh oui il existe certains muscles qui font mal...) la matinée du samedi partagée avec les kendokas fut riche en kihons avec comme fil conducteur le travail des appuis et des hanches pour objectif l'engagement dans le combat. Une perception de MAAI complètement différente à été dispensé aux kendokas, notamment sur des techniques au sol (en même temps cela renforce les cuisses et les hanches, c'est bon pour le kendo).


Puis concernant les samedi après midi et dimanche matin, un travail plus individualisé sur le Seitei Iaï a été réalisé sous la forme d'une pratique plus axée sur le fond (travail du rythme, de la respiration du seme et zanshin) en gardant la base des kihons du samedi matin.


Les moments partagés en dehors, ont vu couler la bière de l'amitié.


Merci encore à Michel, Jean-François, Laurent, Nicolas (qui à eu le courage de faire ASA GEIKO dimanche), Coralie, Alexis, Denis et Nicolas, André ainsi que tous les ADAKIENS.

A plus les kenshis

Baptiste.

 

DSCF4951

 

 

NB sur l'asa geiko, par Olivier:

Asa geiko le dimanche 13 novembre 2011 à 7h30, décidé le samedi 12 novembre à 23h au "coin d'table" (décidément, les asa geiko sont souvent décidés fort tard après moults ripailles!) ... Merci à Alexia, Baptiste, François (le Français), Nicolas (from Saint-Quentin, Aisne), Olivier d'y avoir participé!! Quel plaisir de faire gi geiko le ventre vide et l'esprit vide!!! Quelle sensation!! Les 3 heures de iaïdo qui suivirent n'en furent que plus riches!!