bonjour à tous,

dans le cadre des "réflexions d'été", voici un texte magnifique écrit part Minori Daniel, japonaise vivant en France, 4ème dan kendo et 1er dan iaïdo, et certainement 50ème dan "esprit kendo"....

Elle m'a autorisé à publier ces textes, extraits de 10 "leçons de kendo en japonais", merveilles de concision, de précision et d'esprit philosophique, que Minori a diffusé sur le forum du CNK.

minori

Voici ce qu'elle m'a écrit dans le mail qui m'autorise à diffuser ses paroles, notamment en ce qui concerne sa vision des "brutes du kendo":

"J'ai vu beaucoup de Brutes en France. Ils sont souvent Brut physquement à cause de -sans doute- de mauvais enseignement quand ils étaient débutants. C'est très difficile de corriger plus tard, il faut apprendre dès le début le contrôle de sable et aussi soi-même. Mais ils y a des Brutes sauvages, qui considèrent le kendo comme combat de sport, pour tuer l'ennemi et ils font ça pour se défouler. 
Alors-là, ça me révolte.
Je suis petite femme qui mesure moins 1m48, ce n'est pas pour ça que  je suis handi-capée, mais j'ai mal partout en sortant du dojo, ça me révolte. ça m'amuse plus, ça rigole plus. Je ne suis pas pleurnicheuse, je supporte assez  bien la souffrance, je ne râle jamais de mes ampoules ou autre, mais ils arrivent à me piétiner. ça  c'est triste. Alors, la saison prochaine, je monte mon club pour que  je puisse pratiquer mon kendo. J'espère que je peux trouver de bon équilible de la force et la douceur."

J'espère ne pas être une de ces brutes qui ont fait souffrir Minori...

L' équilible, voici le mot et la prononciation exacte qui nous prouvent que Minori est un(e) sensei japonais(e) dont les mots sont un trésor!

Et voici l'extrait du texte publié sur le forum du CNK:

------------------------

Vous aimez faire des bleus sur mes bras et sur mon cou , vous aimez aussi me donner des bosses sur ma tête, je ne vous montre pas souvent sous mes bras ou ma hanche....Ma pauvre... je suis trop habituée d'être un air de « femme battue » par crainte de voir mon mari en prison, je me mets en manche longue même pendant l'été.

Vous ne me faites même pas peur, parce que, vous ne le faites pas exprès. Je suis simplement nul en TAI-SABAKI et ASHI-SABAKI , je ne sais pas bien me défendre pour me protéger de mauvais coups. Toute est ma faute ! Eh oui eh oui.

Mais par fois il y en a des BRUTS qui abusent trop de mes patiences.

Pendant un des stages de cet été, j'ai rencontré un d'entre vous ( espèce de BRUT ).

Premier jour, je LUI ai dit trois fois Bonjour en face de lui, mais j'étais transparente, il ne me voyait pas , et seulement quatrième fois qu'il m'a vu au coin de l' oeil gauche. Quand je lui ai dit «  ONEGAISHIMASU », il m'a répondu avec un petit geste comme pour chasser une mouche.

Ce jour -là, j'ai décidé de lui coller comme une mouche et dès qu'il s'est mit à MOTODACHI, je suis vite allée devant lui et j'ai dit « ONEGAISHIMASU »

Il m'a tapé comme une bûche, il m'a poussée hors de champs comme si c'est moi qui suis son ex, bref, il m'a chassée comme une mouche. J'ai gagné des bleus mais comme j'avais décidé de l'embêter j'ai collé aussi un très joli MEN comme mon poisson d'avril en papier derrière son dos, Na. J'ai gagné des bleus. Il y a des BRUTS partout mais celui-ci est aussi désagréable. Un Brut ordinaire, il ne sait pas qu'il me fait mal. Si on peut faire mal volontairement, parce qu'il sait où il faut taper. Ça devient grave et je ne suis pas si gentille que ça, Voyons !

Mes amis qui observaient cette bataille, m'ont dit de ne plus travailler avec lui si je ne veux pas me casser. Mais j'avais décidé de l'embêter, je retourne chez lui comme sa mouche préférée. Il a attiré mon attention, c'est sa faute. Il a un problème, il pue de problème, je ne peux pas laisser filer à cette façon, moi !

Mes copains me disaient que cette personne-là est un peu tordue, il n'aime personne, il est méchant avec tout le monde, il est jaloux puisqu'il ne réussi pas son passage de grade depuis longtemps. Il frappe n'importe quoi et n'importe comment, c'est normale qu'il n'a pas son grade....

Mais j'ai vite compris que cette histoire des copains était fausse.

Donc deuxième jour du stage, peu de monde devant lui, je suis allée l'embêter comme une mouche.

Et là, je l'ai vu renaître ! Il me fait des ouvertures, il me donne des conseils, il me félicite quand je fais ce qu'il demande, il me gronde gentiment si je n'arrive pas, il m'a montré plein de techniques, il m'a fait de jolis coups. Il m'a dit un secret que je n'oublierai jamais.

J'étais ravie ! Il est un bon, ce n'est pas ce qu'on m'a raconté, il est bon dans son technique. Mais c'est vrai qu'il lui manque moitié de Bon Kendoka.

Peu de gens lui ont dit Bonjour pendant cinq jours du stage, parce qu'il ne dit Bonjour à personne.

Plupart des camarades ne savent pas qu'il a une capacité d'être un bon niveau, parce qu'il ne montre pas qu'il est aussi Bon intérieur.

C'est ça son problème. Je pense qu'il va passer son grade supérieur quand il saura dire Bonjour et surtout Merci.

Je pense souvent à lui depuis cet été. Parce que j'ai du regret, beaucoup de regret de ne pas avoir assez de temps pour devenir Ami. J'aimerai tant lui dire qu'il n'est pas seul au dojo. Pour progresser, on a besoin de partenaire, mais pas d'ennemi, c'est plus rigolo de travailler avec beaucoup de camarades que s'entraîner seul devant la glace.

Monsieur Labru m'a dit que si je suis gentille, vous ne pouvez pas me faire n'importe quoi. Si je peux être un bon MOTODACHI, tout mes camarades progresseront. Oui, j'en suis certaine.

Et grâce à vous les BRUTS qui m obligent à bien apprendre ASHI-SABAKI et TAI-SABAKI'; pendant que vous perdez votre temps à me faire des bosses, je progresserai avant vous! HAHAHA !!

Donc le dernier mot en japonais au dojo est bien sûr celui-là :

ARIGATOO GOZAIMASSHITA. RAINEN MO YOROSHIKU.

-------------------------------

Merci Minori pour cette leçon qui allie à la fois humilité, ampathie, fièreté, persévérance, modestie, combativité... et finalement la grandeur d'âme vers laquelle le kendo devrait nous emmener!

à bientôt

Olivier