un petit mot pour remercier tous les kenshis de l'ADAKI ayant participé à cette journée "kendo"!
Antonio ne pouvant malheureusement pas être présent, il me revint l'honneur et la difficultée d'organiser cette journée. Dans mon esprit, au vu de la population de kenshi présents, ce fut kendo no kata, kihon et geiko! 
Après un échauffement-étirement de 9h à 9h15, nous pûmes pratiquer le Nihon Kendo Kata de 9h15 à 11h, parcourant les katas de 1 à 7!

DSC_1474 (3)

En bouquet final, les 7 kata furent enchaînés avec pour consigne d'improviser en cas d' "erreur" dans le scénario. Et là, je dois avouer que les kenshis de l'ADAKI regorgent d'imagination et de créativité! Mais là est le secret de tout kata: savoir s'adapter à la situation.. En tout cas, l'esprit "groupe" fut respecté et les 7 kata purent s'enchaîner dans un rythme satisfaisant.
Les kata de kendo sont clairement scénarisés, mais il faut savoir s'adapter à toute situation, que ce soit une distance erronée à 10 cm près, ou une garde haute (jodan) la où il devrait y avoir une garde basse (gedan)!
En tout cas, bravo aux 5ème kyu qui ont ingurgité en 3 heures les 7 premiers kata de kendo!
 

DSC_1444

 
 
Jusque là, on n'a pas trop dérangé nos voisins de parquet, les iaidokas qui participaient au stage régional sous la houlette de Bertrand Seleron. En effet, suite à un petit problème de communication, un stage régional de iaido était programmé en même temps que cette journée kendo à l'ADAKI!
 
Nous avons mis l'armure pour la dernière heure de la matinée où nous fimes 1 à 1 les kata de kendo avec armure et coupes réelles, avant de pratiquer le gi geiko, combat libre où chacun avait pour consigne de garder un esprit "kata", c'est à dire une forme de corps et d'esprit kendo.
 
DSC_1410
 
A midi, ce fut un pique-nique pris en commun dans le Palais des Sports. Yoko remporta encore le prix du plus beau (et du meilleur) bento!
 
Puis ce fut l'Assemblée Générale de notre association, l'ADAKI. Pas de putch, pas de scandale: les comptes sont sains, les finances nous permettent d'acquérir le matériel nécessaire au club et d'organiser des stages avec expert, que ce soit en kendo ou en iaido... Tout va bien!
 
à 14h30, nous reprîmes le kendo pour pratiquer une partie du dai ni kihon, le 2ème kihon de kendo, très pragmatique et adapté à des situations de combat. Après avoir fait les exercices au bokuto (harai, suriage, nuki), ils furent réalisés en armure dans leur forme originelle, puis en dynamique, avec fumikomi et zanshin...
Les derniers 3 quarts d'heures furent consacrés à Mawari Geiko, permettant à chacun d'essayer de mettre en application les techniques du dai ni kihon.
 
En bouquet final, Xavier dut rencontrer en kakari geiko ou ai-kakari geiko tous les kenshis présents... Sa faute? Avoir laisser tomber son bokuto par terre, dans un terrifiant bruit de bois d'arbre s'écrasant sur un parquet de bois d'arbre... Impardonnable! A mon avis, il va maintenant bien tenir son bokuto ;)

DSC_1408
 
Une super journée de kendo, et de iaido pour ceux qui effectuaient le stage de iaido en parallèle.
Merci aux personnes présentes: 17 kenshi le matin, 13 l'après-midi... C'est bien, mais un peu décevant par rapport aux 42 licences de l'ADAKI...
Dommage que de nombreux yudanshas n'aient pas pu être présents... Bien sûr, beaucoup ont des raisons franchements recevables, mais d'autres auraient pu faire le petit effort supplémentaire... 
Quoiqu'il en soit, on est content d'avoir accueilli Anaïs (US Orléans, Adakienne d'honneur!), Yoann (Adakien exilé), quelques yudanshas piliers de l'ADAKI, et surtout beaucoup de kyusha super-motivés qui donnent du baume au coeur des enseignants du club! 
Merci à Claude, Johnatan, Alexia, Anaïs, Etienne, Jibé Alba, Marie, Lucy, François (L), Quentin, Gwenolé, Ludwig, Vincent, Loïc, Yoann, Xavier, Aurélien, Olivier. 
 
DSC_1437
 
Chacun a progressé. Une journé comme celle là vaut plusieurs semaines d'entraînement!
 
Natsumi, photographe japonaise venant de Tours, a pris quelques photos... C'était la première fois qu'elle voyait du kendo en "live"!!!
Merci à elle!.
 
à+
Olivier
(photos (c) Natsumi Hosoi)