Retour des Championnats de France Kendo Catégorie Excellence.

Ce samedi 31 mars avait lieu le championnat de France Kendo Catégorie Excellence.
Pour les nouveaux pratiquants : qu’est-ce la catégorie Excellence ?
Au niveau national, il existe 2 catégories pour les seniors hommes (+ de 19 ans) :
- La catégorie HONNEUR, pour les ceintures noires 1er et 2e DAN
- La catégorie EXCELLENCE, pour les 3e DAN et + (de nombreux combattants sont 6e DAN; il y avait même un 7e DAN hier : Jean-Pierre LABRU)
Pour accéder à ce championnat de France Excellence, il faut se qualifier lors du championnat Inter-régional, qui a lieu en janvier ou février.
Chaque CRK (Comité Régional de Kendo) a un quota (un nombre de places) ; notre Inter-région « Touraine-Berry-Orléanais-Poitou-Charentes-Limousin » en a 3.

Donc les 3 kenshis s’étant qualifiés étaient : Philippe LAMAMY (du Poinçonnet), Teddy TILLIER (de l’U.S. Orléans) et moi (ADAKI Blois).
48 compétiteurs étaient présents, dont plus de ¼ de membres du groupe France.
Il y avait 16 poules de 3 combattants.
Dans chaque Poule, celui qui termine 3ème est éliminé ; les 2 premiers continuent le tableau en 16e de finale.

Mon premier Shiaï (combat en compétition) était face à Igor THEODOSE, de Pessac.
Il marque le premier Ippon par Men-Debana-Men.
Je reviens à égalité par Kote-Nuki-Men (…tiens, c’est bizarre, on aurait pas travaillé ça récemment ?...) puis remporte la rencontre par Men-Debana-Kote (… tiens, encore bizarre, on aurait pas travaillé ça récemment aussi ?...).
Mon 2e shiaï était face à M. DOYON, de Nice. Nous terminons le shiaï par Hikiwake (match nul), sans aucun Ippon malgré plusieurs opportunités des 2 côtés.
Pour départager et définir qui serait le 1er de la Poule, nous avons donc fait un Enchô (prolongation) par Ippon shobu (victoire en un seul point). Je perds le combat par un Men sur lequel je n’étais pas « zanshin ».

Nous rappelons souvent au Dojo l’importance du zanshin ; plus le niveau est relevé et plus il doit prendre d’importance dans le combat. J’ai donc terminé 2ème de ma poule.

Ensuite mon combat en tableau de 1/16e de finale était face à Jonathan BERTOUT, de U.S. Maisons-Laffitte et jeune membre du Groupe France. Je le connaissais un peu mais il a clairement développé son kendo depuis quelques années. J’ai perdu la rencontre par 2 fois Men. Des Men nets et précis. Selon moi, ses Men Ippon sont des plus rapides parmi les kenshis français. A ce niveau, la moindre hésitation ou doute (vous vous rappelez d’un article sur les 4 défauts principaux ?) est rapidement sanctionnée.

C’était un championnat très relevé techniquement ET physiquement, mais aussi très convivial.
Dommage que le public ne soit pas présent. Il devait y avoir à peine plus de public que de combattants.
Pourtant, la qualité est bien là, c’est un mini-championnat d’Europe.

Un salut à Yoann, venu m’encourager.
Si jamais ça vous donne envie : entrainez-vous sans relâche et allez chercher la progression dans les stages et compétitions de France et de Navarre !
A jeudi !

Antonio