Cette année, Blois recevait la coupe Didier Fradet, compétition de kendo amicale organisée par le CRK (Comité Régional de Kendo) TBO (Touraine-Berry-Orléannais). Cette compétition existe depuis de nombreuses années, et son nom est passé de « coupe TBO » à « Coupe Didier Fradet » en hommage à Didier Fradet qui fut le moteur du club de Bourges et du CRK TBO dont il a été le Président de nombreuses années, avant de nous quitter brusquement il y a 4 ans. Le fils de Didier Fradet, présent à cette compétition et remettant les récompenses, est là pour nous rappeler que le kendo est une histoire d’hommes, de personnalités.

L’an dernier, la coupe n’a pas eu lieu suite à quelques cafouillages (elle fut remplacée in extremis par une coupe « Tourangelle »), mais en 2012 elle a retrouvé toute sa superbe avec 20 équipes de 3 kenshi engagées !!

De plus, cette année, le CRK a eu l’excellente idée de faire précéder la compétition du dimanche par un stage du samedi.

IMG_0209

20 stagiaires (seulement…) bénéficièrent donc le samedi 17 mars 2012 d’une séance très spéciale où Alain Pilfer décortiqua un shiai geiko, combat de compétition. Sur le parquet de l’ADA (Blois), les règles immuables et les petits trucs qui font la différence nous ont été clairement expliqués. Alain Pilfer a notamment insisté sur la notion de coupe… Eh oui, on a un sabre : il faut couper, et non frapper ! Et il a « énormément » insisté sur la notion de zanshin : la coupe ne s’arrête pas au moment de l’impact, mais continue dans un mouvement général du corps. Il ne faut pas 1) couper et 2) passer, mais il faut couper et passer en accélérant…  Mais les mots sont pauvres pour expliquer ça, il fallait venir à ce stage ! Le lendemain, lors de la compétition, beaucoup de points ne purent être accordés pour avoir oublié cette règle.

Alain Pilfer a sollicité l’avis des stagiaires sur chaque action que les motodachi (désignés d’office) créaient lors de combats acharnés. Et c’est là que chacun peut constater que l’arbitrage est très complexe, et qu’à coup sûr on arbitre beaucoup mieux  dans les gradins que sur le shiai-jo, drapeaux en mains ! (en tous cas, c’est ce qu’on croit…) Donner ou refuser un ippon est une décision à prendre en 1 seconde en essayant de synthétiser beaucoup de points…

Après ce samedi après-midi instructif et très studieux, il y eut un mawari geiko puis gi geiko, permettant à chaque stagiaire de mettre en œuvre ce qu’il avait vu et compris lors du stage !

 

Le lendemain, dimanche 18 mars 2012, l’ADAKI ouvrit ses portes à 9h pour accueillir 60 combattants !! Ce nombre considérable témoigne de la vitalité du kendo du CRK TBO ! 20 équipes, 5 poules de 4 équipes étaient présentes. Selon le principe de cette coupe « amicale », la composition des équipes fut tirée au sort, mélangea    nt tous les clubs en respectant une règle : chaque équipe est composée d’un 3ème dan et + (ou surclassé) , d’un 1er-2ème dan, et d’un kyusha.

Cette année, le CRK TBO a choisi de donner des noms de préfecture du Japon à chaque équipe. Par un hasard extraordinaire, la préfecture de Miyagi me fut allouée… Miyagi, Sendai, Tôhoku…  http://kizunatohoku.canalblog.com/ et https://www.facebook.com/groups/kizuma.pour.tohoku/ , pub gratuite et humanitaire !)

 

 

Après ouverture des portes à 9h (merci aux adakiens présents dès 8h30 pour le balayage, traçage des shiai-jo, café, scotchage), un échauffement vigoureux eut lieu sous la houlette d’Antonio, et  les 4 premières poules se passèrent le matin (10h-13h).

IMG_0216

Puis ce fut la pause repas, chacun ayant été invité à préparer son pique-nique ou bento. A ce petit jeu, il faut bien admettre que Yoko a gagné avec un « bento » qui en fit saliver plus d’un !

IMG_0228

 

Pendant cette pause, Yoko proposait à la vente des étuis de shinai, pochettes de mouchoirs, tabliers et porte-bonheurs (Umi no Niji), au profit des sinistrés du tsunami du 11 mars 2011 (http://kizunatohoku.canalblog.com/)

L’après-midi, la 5ème poule put combattre, puis ce furent les combats du tableau, jusqu’à 17h.

 De très beaux combats, et surtout une ambiance excellente ! Dans « compétition amicale » il y a « compétition », avec tout ce que ça sous-entend comme tensions, et « amicale » avec tout ce que ça sous-entend comme échange et sympathie !

L’ADAKI était présente avec 12 combattants (Alexia, JiBéA,  Jonathan, Quentin, Gwenolé, Cédrik, François L. et  François « Le français », Baptiste, Jibé, Antonio, Olivier), et les médailles récoltées sont « argent » (Nicolas) et « bronze » (Jonathan). Au delà des médailles, comme d’habitude, chacun a progressé dans son kendo, et c’est bien là le principal !

L’ADAKI était également présente en force avec les indispensables travailleurs de l’ombre, les teneurs de table : Ludivine, Lucy, Aurélien, Etienne, Alain, renforcés par les combattants libérés de leurs obligations (Quentin, JibéA, Jonathan !). Côté arbitrage, Olivier et Antonio ont eu l’honneur d’arbitrer bon nombre de combats.

coupeDF1_2

Après la compétition, de 17h à 18h, ce fut un gi-geiko qui permit aux combattants et aux arbitres de pratiquer un kendo libérateur… Un petit bémol, un petit regret… Trop peu de kenshi ont participé à ce gi geiko ! C’est pourtant une sorte de bouquet final, et une façon de remercier  les hauts gradés s’étant investis dans l ‘arbitrage, et surtout une occasion de pratiquer gi-geiko, après shiai-geiko (pour la différence subtile, questionnez votre sensei !).

Une très bonne journée, et un très bon week-end de kendo… Merci au CRK TBO de cette initiative annuelle, et merci aux adakiens ayant, comme d’habitude, permis  à ces journées de se passer dans une ambiance studieuse, enrichissante et conviviale ! L’ADAKI est heureuse d’avoir accueillie cette compétition !

Ce week-end, le kendo a encore progressé. Merci à tous les adakiens ayant participé à cette aventure ! Merci au CRK  TBO pour cette compétition amicale de kendo.

Kampaï !!!

Olivier

IMG_0225-2