ce 27 février2011, l'ADAKI a participé pour la 1ère fois aux "Open de France de Kendo et Naginata" à Paris (Levallois-Perret plus exactement, très belle salle et parquet), où se sont rencontrés pas loin de 90 équipes!
 
P1120594
 
 
JB et moi avons formé une équipe ADAKI en demandant à Anaïs (US Orléans, mais historiquement ADAKI aussi!) de nous rejoindre, tandis que Yoann portait le zekken de l'ADAKI dans l'équipe du Poinçonnet, avec Marie et Quentin.
L'équipe de l'ADAKI a passé les poules en rencontrant 2 équipes du Budo XI, après un combat supplémentaire que JB a magnifiquement remporté. 
 
 
P1120558
 
Mais dès le tour suivant, nous sommes tombés sur l'équipe de Pessac, composée d'anciens équipiers de l'équipe de France et/ou champions de France: ils ne nous laissèrent aucune chance! (d'ailleurs, ils remportèrent la médaille d'or de cette compétition)
Pour l'équipe du Poinçonnet, l'aventure continua plus loin après les poules, puisqu'ils passèrent 2 tours, en éliminant notamment une équipe composée de 3 titulaires de l'équipe de France féminine! Ils durent s'incliner de peu devant l'équipe de Versailles 2 (mention spéciale à Quentin, et bravo à notre Yoann et à Marie: magnifiques combats).
Les vainqueurs de cette compétition furent Pessac (1er) et Versailles 1 (2ème): une finale de titans!!
 
Cette longue journée est, au delà des résultats de la compétition, très intéressante: elle nous a permis de voir une compétition de kendo de très haut niveau, où des équipes modestes peuvent cotoyer les meilleurs kendokas de France, et même Italie, Suède, Hollande.... Tout ça avec un arbitrage de très haut niveau également, et dans une très bonne ambiance.
 
P1120472
 
Regarder les combats, essayer de comprendre les situations, les coups valables, c'est faire mitori geiko, c'est à dire geiko "en regardant et en prenant"... et c'est passionnant et enrichissant!
 
P1120607
 
Encore une fois, la compétition n'est pas une fin en soi en kendo, et n'est en aucun cas une obligation, mais elle est une sorte de "thermomètre" qui permet de jauger la justesse de notre pratique. Et aux Open de France 2011, l'ADAKI a encore montré qu'elle n'était pas à côté de la plaque!
La route est longue, mais passionnante!!!
 
à+
Olivier
 
 
 
PS: Tonio nous a dit qu'on serait châtiés du  dojo si nous ne ramenions pas une médaille, mais je pense que c'était sa manière de nous motiver.... alors même sans médaille, on reviendra au dojo de l'ADAKI, parce que, en fait, on veut continuer à progresser!!!