Voici un petit résumé de l'Open de France de Kendo qui s'est déroulé le week-end dernier, les 20 et 21/02.

Le mot qui colle le mieux à cet Open serait:   " Wahou !! "

C'était le meilleur Open de France que j'ai connu.

Le samedi, shiaï en individuel:

j'ai beaucoup de chance avec le tirage au sort. Dans ma pool de qualification (3 combattants dans chaque), je rencontre 1 suédois et un allemand.

SATO, membre de l'équipe suédoise (et tout le monde sait qu'il n'y a pas plus suédois que le nom SATO....)

et OKUDA, du dojo de Hessen (en Allemagne, lui aussi a un nom très germanique...)

1er shiaï contre SATO:

d'entrée , il met la pression, vivace et grosse puissance physique (pour ceux qui en douteraient, il n'est pas dans l'équipe suédoise par hasard)

il ne lâche aucune opportunité et est beaucoup plus dans le combat que moi, c'est clair.

Il est un cran au-dessus. En plus, je rate les quelques occasions par manque de zanshin.

Il marque Hiki-Men au bout de 3 min et Kote environ 20 secondes avant la fin du temps.

2ème shiaï contre OKUDA:

lui comme moi partons méfiants.

Situation: nous avons tous 2 perdu contre SATO par 2 ippons.

Donc celui qui vaincra sera 2ème de pool et continuera, l'autre sera éliminé.

Combat pas très beau, avec beaucoup de protection et de tsuba-zeriaï.

A la fin des 4 min, toujours 0-0 donc Enchô.

Puis a la fin des 4 min de Enchô, toujours 0-0 donc re-Enchô, cette fois sans limite de temps et par "mort subite" (le 1er qui marque ippon gagne)

Nous sommes "rincés " (le mot est faible) et les attaques deviennent plus rares (mais plus concentrées).

Il finit par marquer Men, à la 17 ème minute, parce que je reste statique et rivé au sol.

Sans appel.

C'était mon combat le plus long depuis mes 16 ans de pratique.

Résultats pour la catégorie "4ème DAN et +":

1er: JAQUET Yanis (genève) que je connais bien, ancien titulaire de l'équipe suisse, environ 1,90m avec un très beau kendo

Je tiens à signaler l'excellente "prestation" de Sylvain CHODKOWSKI du Poinçonnet, qui a fait 2ème dans la catégorie "1er/2ème DAN".

Le 1er étant VAN DER WOUDE, de l'équipe hollandaise.

Sylvain a eu fort à faire et a battu, entre autres, Alain GIROT du Budo XI (fils de Jean-Claude GIROT, qui , pour ceux qui ne le connaissent pas, est une des grandes figures du kendo français ).

Le dimanche , shiaï par équipes de 3 combattants :

Dès 8h30, on se rend compte que le gymnase est plein: on nous annonce 78 équipes, soit presque 240 combattants....

Les gradins sont un peu remplis...

Versailles Budo a engagé 3 équipes.

Mon équipe est Versailles Budo 2 , avec Eric AUGUSTIN et Pascal DYVOR.

Pascal sera 1er, je prends la place N°2 et Eric la N°3.

Le tirage au sort: nous sommes dans une pool abordable avec Le Poinçonnet et Niji Kendoka 2 (dojo de Villiers le Bel, au nord de Paris).

1ère rencontre face à Niji Kendoka:

Nous gagnons.

Je bats BIZET 2-0 (Men puis Kote). Combat assez court.

2ème rencontre face au Poinçonnet:

Nous gagnons. Je bats la "très mobile" Marie REVIRON 2-0 par Men et Men.

Nous sommes donc 1er de la pool. Le Poinçonnet est 2ème et donc Niji éliminé.

Nous allons donc en 16èmes.

Rencontre avec C.P.B. Rennes:

l'équipe est à notre portée. Nous gagnons, je marque Men puis Kote, il faut l'avouer dans un combat "inégal".

En 8èmes de finale, rencontre face à Suède 3:

Pascal perd 1-0. La suite va donc être tendue...

Je fais Hiki-wake contre KOMAKI, qui a "fait son boulot" tactique en verrouillant le jeu.

Je n'ai pas réussi à me créer une seule vraie opportunité. Son expérience en équipe nationale Sédoise est là.

Donc Eric doit impérativement marquer 1 ippon face au grand (très grand) WAHLBERG, sinon c'est fini.

Et là, surprise, WAHLBERG se met en Jodan.

Combat difficile, qui en plus se complique par un problème du chrono de la table d'arbitrage.

Eric fait Hiki-wake et notre avancée s'arrête là.

Les vainqueurs sont Saint-Etienne 1, équipe ultra-forte et pourtant très jeune.

L'équipe Versailles Budo 1, la plus forte des 3 engagées, est battue en 1/4 de finale par une équipe de "Ronins": 1 lyonnais, 1 parisien et 1 étudiant de la délégation japonaise.

En espérant que cela donnera envie pour l'édition 2011.

Cette compétition est vraiment superbe, qu'on soit combattant ou spectateur.

Antonio