bonjour,

suite à quelques réflexions personnelles sur le kendo, la voie du sabre, une des maximes de cet art m'a interpellé... Ichi Gan, Ni Soku, San Tan, Shi Riki...

Ok... J'ai donc fait quelques recherches (biblio, mais également lors des différents stages ou entraînements) que je propose de partager avec vous.

Voici donc l'introduction qui, logiqiement, sera suivie de 4 chapitres...

à+

Olivier

PS: évidemment, toute remarque, critique ou observation est la bienvenue, du moment que ça fait avancer le schmilibili... le bilimichi... le milichmili... enfin le truc quoi!

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ICHI-GAN , NI-SOKU , SAN-TAN , SHI-RIKI

(yeux- pieds- force mentale- technique/physique)

Le précepte du kendo “Ichi Gan, Ni Soku, San Tan, Shi Riki” énumère, du plus important au moins important, les 4 fonctions indispensables à une progression technique et mentale :

1) 眼 gan = les yeux

2) 足 soku = les pieds

3) 胆 tan = le courage

4) 力 riki = la technique, la force

En premier les yeux, en second les pieds, en troisième le courage et en quatrième la force.

Cette maxime prend à contresens la logique du novice qui, naturellement, va placer la technique comme première préoccupation. Effectivement, le débutant doit d’abord acquérir un minimum de technique, mais très vite il doit intégrer que la force (la technique) est moins importante que le courage, qui est moins important que la position (les pieds), qui est elle-même moins importante que les yeux, c’est à dire que l’esprit.

La technique n’est en fait qu’un moyen pour arriver à la formation de l’esprit, objectif du do (voie) du mot kendo.

En fait, le combat n'est pas une lutte entre les techniques de soi et celles d'autrui, mais plutôt un « affrontement entre l'esprit de soi et celui d'autrui ».

(... à suivre...)