"You are more than welcome to train with us" m'avait-on  répondu par mail quand j'avais pris contact avec le club de kendo d'Edimbourg, ville où je devais allé passer un Week-End pour voir Tristan qui y fait ses études (ya pas, ya d'la chance que pour la canaille).

Alors le vendredi 6 mars 2009, un peu avant 19h je me suis pointé à  Mary Erskine School avec Tristan et mes filles, pour voir le Edinburgh Kendo Club (http://www.edinburghkendo.co.uk/ ).

EDM_MAW_2009_146On enlève nos chaussures et on rentre dans le dojo où a lieu le cours enfant... Des petits bouts de 4 à 8 ans en armures assaillent vaillament des géants qui, heureusement, se laissent faire!

Le sensei s'approche de nous, on échange quelques mots et, miracle, il devine immédiatement que je suis français!! (serait-ce du à mon merveilleux accent?)

Et donc, que je suis le français qui a envoyé un mail. "Welcome!" me dit Steve Bishop, sensei du club et 4ème dan, personnage haut en couleurs!

Je vais m'équiper, keikogi et hakama, alors que Tristan, acte manqué, a oublié les siens... pas de kendo pour lui!

Steve Bishop me dit que la 1ère partie de la séance sera consacrée aux suburi, puis ce sera mawari geiko pour fêter le tout nouveau 1er dan obtenu par un membre du club!

En cercle, après une séance d'étirements, on attaque direct les suburi. Steve semble particulièrement pointilleux sur les épaules... Il corrige certains kendokas et, se tournant vers moi, me dit: "you... perfect!". Mmmh... il me semble percevoir une bonne dose d'ironie dans sa voix! "Onegai shimasu", je lui réponds dans mon meilleur anglais.  Les suburi s'enchaînent, à 2 mains, à 1 main. Les séries vont de 20 à ... 200!!! Certains exercices me déconcertent et mériteraient des explications supplémentaires, mais j'essaie de m'adapter!

Faire jusqu'à 20 aya suburi dans un seul souffle me paraît impossible: je triche! (mais chut, Steve ne le sait pas!)

EDM_MAW_2009_170Au bout d'une heure, le mawari geiko va commencer et je crois que je vais pouvoir me reposer car je n'ai pas emporté mon armure. Mais nenni, une charmante personne se dit fatiguée et me propose donc son bogu... Ah... Je ne peux pas me dérober!! Je m'équipe: le men me va à peu près, les kote sont un peu petits mais ça ira. Et c'est parti pour les geiko!

Quel plaisir de croiser le shinaï avec les kendokas de ce club! Et pas de problème, le kendo est international! Un peu fatigué par une journée à arpenter Edimbourg, j'ai essayé d'être à la hauteur, pour l'honneur de l'ADAKI!!

Après la douche (écossaise, bien que chaude), nous nous sommes retrouvés à plusieurs au pub de Murrayfield (oui oui, juste en face du célèbre terrain de rugby!).

Quelques pintes de bières plus tard, nous refaisions le monde du kendo et, promis, on se reverra bientôt! Clairement, ils sont prêts à nous accueillir pour une bataille rangée à Edinburgh, voire à venir nous défier sur nos terres!

Un grand merci à sensei Steve Bishop et à son amie, à madame Muir (qui m'a prêté son armure), à X Delacour (qui a payé sa tournée et a promis de venir nous voir en Septembre!) et à tout le Edinburgh Kendo Club pour l'accueil chaleureux!

Et vive le kendo qui procure de tels moments de bonheur!

A très bientôt Edinburgh :)

Olivier