ci-dessous un mail reçu sur une liste de diffusion consacrée au kendo, que
je me permets de vous diffuser tellement il est intéressant.
A lire et méditer... Mokuso!
Olivier

----- Original Message -----
From: "Minori DANIEL" <>

Bonsoir, à toutes et à tous.

Je m'appelle Minori, vous m'avez sans doute vu ce week-end à Toulouse.

Merci pour vos soutien et compréhension, j'étais ravie de vous avoir
revu, avoir connu et surtout avoir pu travailler ensemble sans
accident.
J'ai eu la chance de pouvoir accompagné Wakimoto sensei pour une
journée et demie de bonheur, j'ai grand regret de ne pas avoir été à la
hauteur de vos demandes.
Merci également Miéko qui a consacré beaucoup plus de temps que moi,
pour s'occuper Monsieur et madame Wakimoto. Nous avons pu créer une
bonne relation avec Sensei grace à Mieko.

Pour ensemble, je suis désolée de ne pas pouvoir tout traduire pour
vous, Wakimoto sensei disait aussi des bêtises, il disait également
des blagues impossibles à traduire à cause de ma capacité.

Une chose très importante à vous reparler ici, pour une des exercices
qu'il a été évoqué pendant le stage.
Cet enseignement sera utile pour tous, bien entendu que cela
concernerait pour les camarades qu'ils ne pouvaient pas être parmis
nous ce week-end, j'essaie d'expliquer en éspérant pourvoir éclaircier,
vous êtes la bienvenue si vous pouvez corriger mes expressions.

Entrainement pour la respiration :

Souvenez-vous ce que nous avons fait dimanche matin ?

1) Posittionnez les pieds à la largeur de vos épaules

2) Tirez vers l'intérrieur votre menton . Attention ! soulever le
menton ( sortir le menton : AGO GA DERU ) est une expression japonaise
" perdre son gagne-pain " " perdre " " fatigué " et en plus, ce n'éest
pas beau esthetiquement.
Souvenez-vous bien que Wakimoto sensei a montré comme modèle  et a dit
à Monsieur Pascal Loïdi " Vous êtes beau et splendide. "

3) Fermez légèrement vos yeux et regardez le sol, 1m plus loins de vos
pieds

4) La main gauche posé sur la main droite, la paume de main vers le
ciel.  Rejoindre les pousses devant le nombril. Deux pousses ne se
touche pas, ils restent à la distance d'une feuille.

5) Respirez par les narines plus lentement possible. Au bout de la
limite - c'est à dire que vous ne pouvez plus rien à respirer - arrêtez
à respirer pendant quelques secondes pour garder cet air dans le ventre
( au niveau de nombril ).

6) Expirez l'air que vous gardez au ventre par la bouche plus lentement
possible. Au bout de la limite - c'est à dire que vous avez tou vidé
tout l'air  - arrêtez à expirer plus longtemps possible pour garder le
ventre vide qui donne une force au niveau de nombril.

7) Répétez 5) et 6 ) autant que vous voulez. Peandant tout ce temps il
faut relacher les épaules.

Rappellons que le mouvement 6) cerrespond à celui de début de combat.
Et aussi à celui de Sonkyo ou de Kata,
Un KIAI fort ( expiration maximum ) +  une force qui se créer au niveau
de nombril = pour  pousser l'energie pour attaquer.
Arrêt d'expiration = garder le " vide "  ( sentiment que je traduis à
ce moment-là : Je suis au maximum, je dois être rapide et bon pour
survivre, je dois être meilleur, je donne toutes mes forces, c'est la
vie ou la mort, ce sera un premier et dernier ippon: ce qui fait sortir
une energie incroyable dans ce contexte d'extrême... )
Attaquer le ventre vide, encahiîner les frappes sans reprendre le
souffle

Quelques remarques :

Quand j'ai le privillège de pouvoir rester aux côtés des senseis au
moment de stage , je suis très heureuse de leur poser des questions,
montrer ce que je cois savoir faire et , ce que je suis sûre de ne pas
savoir faire. Ils sont toujours prêt à me corriger et donner des
conseils .  Ils sont là pour faire de stage, de plus ils viennent de
loins pour nous enseigner.
Or, j'ai toujours remarqué que beaucoup d'entre vous n'osez pas à venir.
Est -ce que vous avez déjà  toute la réponse? Il n'y a que moi qui a
des problemes?
Ou alors, vous êtes trop timides, tout simplement ?
Vous me connaissez maintenant. Même si vous me connaissez pas, vous
m'opérerez très facilement, demandez-moi de venir avec vous pour poser
des questions aux senseis. Je serai avec vous la première à découvrir
leurs secrets, je serai très honorrée d'être servie comme interpête,
malgré moi.
S'il vous plaît, trouvez des questions à poser !

Je n'étais pas être en retard cette fois ci grace à Pierrot qui m'a
conduit jusqu'à Toulouse. ( D'habitude, je suis la reine de " L'heure
Française" )
Il faut respecter début de l'heure d'entrainement.
Il faut bouger rapidement quand on change des activités.
Il faut répondre quand il vous dit " Wakatta?" qui veut dire "
Avez-vous compris? " en disant " Wakarimashita - j'ai compris " ( si
vous vous souvenez plus, vous pouvez juste lui répondre " Hai- Oui "
Il faut savoir au moins compter jusqu'à dix en japonais :
Ichi-ni-san-shi-go-roku-shichi-hachi-ku-jyu ( ce qui fait en
prononciation approximativement ainsi:
I'thi-ni-san-shi-go-lokou-shitchi-hhatchi-kou-ju )
Il faut apprendre quelques mots en japonais : ( Vous demanderez la
traduction à Sensei de votre club, s'il vous plaît )
Seiletsu
Seiza
Otagai-ni-lei
Aligatoo gozaimasu( mass )
Sonkyo
Subuli
Men
Koté
Do
Hhajimé
Yamé
Shinaï
Bokuto
Bogu ( bôgou)
Hayakou !  " Soyez plus rapide ! "
Isoidé !       "  Dêpéchez-vous ! "
Ookiku !     "  Faites plus grand ! "

Etc, etc..... J'ai modifié un peu la façon d'écrire pour mieux
prononcer.

à très bientôt . Bonne nuit à tous. ( J'ai fais du vélo en rentrant du
stage pour faire plaisir à mes filles qui attendaient leur mère pour le
dernier jour des vacances, et je suis uséeeeee. )

Minori